Perte de poids et troubles Alimentaires: Ma revue du Bullet Journal de la méthode Soa toi

Hello à tous! Long time no see! Je sais que j’ai beaucoup tardé à me manifester pour cette année mais il vaut mieux tard que jamais.

Aujourd’hui je te reviens (en 2020 on se tutoie c’est bon on est une famille maintenant) avec un article et une thématique qui me tient ÉNORMÉMENT à coeur.

J’en ai brièvement parlé dans mes précédents articles perte de poids et j’ai récemment annoncé sur instagram (va me suivre si tu ne le fais pas encore vas y!) qu’en 2020 j’allais me libérer de mes démons et parler ouvertement et publiquement d’un problème récurrent que beaucoup passent sous silence malheureusement: “Les troubles du comportement alimentaire”.


Je ne sais pas par où commencer je te l’avoue. Ce sujet a prit et continue de prendre tellement de place et d’ampleur dans ma vie qu’un seul article serait insuffisant pour l’expliquer ou le relater c’est pourquoi j’ai décidé de documenter mon combat car oui s’en est un, sur mon blog et mes réseaux afin de rompre le silence, aider et soutenir ceux qui comme moi ont trop souffert dans le silence, la honte et le déni.

PERTE DE POIDS TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

Pour l’article d’aujourd’hui je vais rapidement te parler de mon parcours et mon histoire avec mes troubles alimentaires avant de te parler d’une méthode que j’utilise en ce moment et te donner quelques conseils et avis sur le sujet. Je parlerai en long et en large de mon histoire et l’évolution de cette maladie dans d’autres articles ne t’inquiète pas. Let’s GO:

Pour commencer voyons ensemble quelques définitions:

« Les TCA (troubles du comportement alimentaire) sont très divers et leurs manifestations sont extrêmement variées. Leur point commun : ils se caractérisent par un comportement alimentaire et un rapport à la nourriture perturbés, et ont un retentissement négatif, potentiellement grave, sur la santé de la personne.« – passeport santé

L’anorexie nerveuse

« L’anorexie est le premier TCA à avoir été décrit et reconnu. On parle d’anorexie mentale, ou nerveuse. Elle se caractérise par une peur intense d’être ou de devenir gros(se), et donc une forte volonté de perdre du poids, une restriction alimentaire excessive (allant jusqu’à un refus de s’alimenter), et une déformation de l’image corporelle. C’est un trouble psychiatrique qui touche principalement des femmes (90%) et qui apparaît généralement pendant l’adolescence. L’anorexie affecterait de 0,3 % à 1 % des jeunes femmes. » – passeport santé

La boulimie nerveuse

« La boulimie est un TCA caractérisé par une consommation excessive ou compulsive de nourriture (hyperphagie) associée à des comportements de purge (tentative d’éliminer la nourriture ingurgitée, le plus souvent par vomissements provoqués). » – passeport santé

« La boulimie affecte principalement les femmes (environ 90 % des cas). On estime que 1 % à 3 % des femmes souffrent de boulimie au cours de leur vie (il peut s’agir d’épisodes isolés). » – passeport santé

L’hyperphagie boulimique

« L’hyperphagie boulimique ou « compulsionnelle » ressemble à la boulimie (absorption disproportionnée de nourriture et sentiment de perte de contrôle), mais elle n’est pas accompagnée de comportements compensatoires, comme les vomissements ou la prise de laxatifs. » – passeport santé

L’hyperphagie est généralement associée à plusieurs de ces facteurs :

  • manger trop vite ;
  • manger jusqu’à se sentir « trop plein » ;
  • manger de grandes quantités de nourriture même lorsqu’on n’a pas faim ;
  • manger seul en raison d’un sentiment de honte lié à la quantité de nourriture ingurgitée ;
  • sentiment de dégoût, de dépression ou de culpabilité après l’épisode d’hyperphagie.

« L’hyperphagie est associée à une obésité dans la grande majorité des cas. La sensation de satiété est altérée, voire inexistante. On estime que l’hyperphagie (binge-eating disorders, en anglais) constitue le TCA le plus fréquent. Au cours de leur vie, 3,5% des femmes et 2% des hommes seraient concernés. » – passeport santé

J’ai regroupé ici les 3 troubles les plus connus et les plus fréquents mais tu en trouveras d’autres sur ce site dont j’ai tiré les définitions.

Le mots qui reviennent le plus fréquemment sont: poids, rapport à la nourriture, compulsions, hyperphagie, comportement, et femmes.

Si tu es une femme tu as surement vécu ou tu vivras un de ces troubles de manière isolée ou chronique, mais dans les 2 cas une chose est certaine:culpabilité, honte et secret feront partis de l’expérience.

MON HISTOIRE AVEC L’HYPERPHAGIE

Début des crises fin 2018

Comme tu peux le lire dans le sous titre mon cas à moi c’est l’hyperphagie boulimique. Pouvoir le dire, l’affirmer ou simplement en prendre conscience m’a pris plus d’une année. Je ne savais même pas que ça existait pour tout te dire.

Pour comprendre le problème il faut que je t’explique un peu le contexte, j’ai toujours été depuis ma toute petite enfance quelqu’un de “bien portant” à ma naissance je pesais 4.1 kg, les médecins disaient que j’étais un bon et “gros” bébé, ma mère m’appelle toujours gros bébé soit dit en passant. Il n’y avait rien de grave, d’anormal ni d’alarmant dans cette situation car j’étais un grand bébé. Jusqu’à mon adolescence j’ai toujours été mince et grande. Bien que mon apparence physique a toujours été le sujet de mes tourments vu que j’étais plus grande de taille que tous mes camarades de classe, mon poids ne m’a jamais semblé être problématique car j’étais MINCE!

Mon poids et mes “bourlets” n’ont commencé à apparaître que quand j’ai commencé à me comparer à ma cousine qui elle était extrêmement maigre et plus petite de taille que moi. Voici les deux premiers points problématiques “SE COMPARER” et “VOULOIR RESSEMBLER AUX AUTRES”.

Pour faire court j’ai commencé mon premier régime vers 9 ans et depuis je les enchaîne évidemment sans succès et avec beaucoup de répercussionS… Je parlerai de tout cela en détails dans de futurs articles, pour le moment je préfère te parler directement de l’état actuel, et comme écrit sur le titre te parler du Bullet Journal.

Après avoir pris conscience de l’existence de mon trouble alimentaire suite à une vidéo que je t’encourage à regarder même si tu n’as pas de troubles, puisqu’elle parle de l’échec des régimes, je me suis retrouvée dans un tourbillon d’informations, perdue et désorientée. Je savais maintenant que le problème n’est pas quoi manger, ni comment manger ni quand manger. Le problème est plus complexe et relève du psychologique et de l’émotionnel, ce n’était certainement pas un énième régime, un déficit calorique ou le sport qui allait m’aider à m’en sortir.  

Encore une fois c’est à travers youtube mon chéri que j’ai vu un rayon de soleil et une leure d’espoire: un témoignage de quelqu’un qui A VÉCU la même chose que moi et qui a RÉUSSI à le dépasser: Soa toi. Dans des moments pareils l’aide que peut apporter quelqu’un qui connaît la situation et qui l’a dépassé est inestimable car avant toute chose il signifie qu’il Y A UNE SOLUTION, que ce n’est pas irréversible.

Moi qui jusqu’alors n’avait “raconté” mon problème qu’a 2 personne très très proche dans mon entourage je ne me sentais toujours pas comprise, limite j’étais en colère contre ces personnes qui me répétaient toujours le même mantra: fais du sport! c’est un caprice! réduis tes portions! au bout d’un moment j’étais lassée et eux aussi de m’entendre me plaindre ou pleurer de culpabilité après une crise. ils ne comprenaient pas et moi non plus. Je savais que je ne pouvais pas compter sur la compréhension de ceux qui n’ont en jamais souffert, je me retrouvais, encore une fois, plus seule que jamais jusqu’à ce que je tombe sur cette fameuse vidéo, un soir à minuit passé dans mon lit.

Maintenant que j’écris cet article je me rends compte que je ne connais pas le prénom de cette youtubeuse, du coup nous allons continuer à l’appeler Soa.

Dans sa vidéo, Soa parle d’une technique qu’elle avait développé en s’inspirant d’une vidéo et qui consiste à s’organiser et s’auto évaluer avec un bullet journal. Quand quelques mois après (voir semaines) elle a lancé son journal sur amazon je l’ai tout de suite précommandé sans réfléchir. L’idée de comprendre mes troubles de les analyser et évaluer me semblaient être un bon début pour les solutionner. Après mon premier mois d’utilisation je peux enfin partager avec vous si oui ou non j’avais raison de croire ainsi et si oui ou non ça en vaut la peine.

PREMIER CONSTAT

Si j’arrive à parler d’un sujet que je juge sensible et personnel sur une plateforme publique je pense que nous pouvons déjà déduire que grâce à ce journal je me suis décomplexée par rapport au problème et que je suis pleinement consciente de la situation. libérer ma parole est pour moi le meilleur des trophées, mais pas seulement.

UTILISATION

Le carnet est un prototype avec un mois d’utilisation qu’il faut reproduire pour les 11 autres mois dans un autre journal. 

Vous avez en début une petite introduction de Soa et de son histoire avec une photo avant après, puis:

L’EXPLICATION DU CODE COULEUR

Tu as 3 couleurs pour évaluer chaque jour ton alimentation, voir si tu as atteint ton objectif journalier, et comprendre pourquoi tu perds ou pas ton poids. Chaque mois tu peux choisir 3 objectifs à atteindre qui représenteront ta couleur verte, tu auras ensuite la couleur bleue pour représenter une situation où tu t’es fais plaisir tout en restant raisonnable et la couleur orange qui représente un jour de crise.

LES 3 MOTS DU JOURS

Chaque jour tu dois écrire 3 mots pour illustrer ta journée. accompagné de la couleur du jour tu comprendras les causes et les circonstances qui ont fait que tel jour tu as atteint ton objectif ou pas.

LA FAQ COULEUR ORANGE

l’outil qui m’a le plus aidé. Après chaque crise tu dois répondre à une FAQ qui va t’aider à déculpabiliser, et comprendre le pourquoi du comment. Répondre aux questions juste après la crise te permet de sortir de ce sentiment de culpabilité et te plonger directement dans une situation d’analyse. Pour ma part je sentais que j’étais immédiatement en train de chercher la solution et travailler sur moi même ce qui me remontait énormément le moral et me prouvait une chose: j’étais entrain de faire quelque chose pour guérir, je fais un pas vers l’avant, je SUIS entrain de guérir.

A la fin de chaque mois tu as la partie rendez vous du mois, où tu évalues ton mois en comptabilisant la couleur que tu as eu le plus et en rentrant ton nouveau poids et mensurations, tu réponds aussi à une FAQ pour savoir où tu en es sur le plan émotionnel et psychologique.

Le résultat du code couleur après mon 1er mois d’utilisation

  1. Je me retrouve le plus souvent dans la couleur bleue. Je n’ai pas bien choisi ni formulé mes objectifs, j’avais donc du mal à les réaliser au quotidien.
  2. Je fais une crise d’hyperphagie une fois par semaine chaque week end soit le vendredi soit le samedi (tu vas comprendre plus loin pourquoi)
  3. Je me retrouve dans la couleur bleue à chaque fois que je suis déçue, triste ou un peu stressé.

Le résultat des 3 mots du jour

Les mots qui reviennent le plus sont: Stress, procrastination et TOUJOURS un mot relatif à mes études, durant janvier c’était 3D car j’avais une importante 3D à faire pour mon atelier et c’était la première fois que je faisais quelque chose d’aussi compliquée et détaillée.

Le résultat de la FAQ couleur orange

Comme je l’ai dis plus haut c’est de loin l’outil qui m’a le plus aidé. Voici pourquoi:

  1. Je suis TOUJOURS seule quand j’ai une crise.
  2. Je fais une crise chaque weekend → moment de la semaine où je suis livrée à moi même et que je ressens de la SOLITUDE. 
  3. J’ai une crise chaque weekend de manière automatique parce que je M’ATTENDS à avoir une crise. Je me dis: c’est bon c’est le weekend je suis seule je vais surement faire une crise et je la fais. 
  4. Je ne ressens plus le plaisir ni le réconfort que me procurait la nourriture autre fois lors d’une crise, la raison première pour laquelle tout a commencé…

Globalement côté poids comment je me sens?

A la base il faut se peser une fois par mois à la même date, évidemment je me suis pesée 3 ou 4 fois ce mois (un exploit vu qu’avant je pouvais me peser 2 à 3 fois par jour), dans les 2 première semaines où j’essayais de manger sain j’avais perdu 2kg, puis durant les 2 dernières semaines où ma mère était chez moi j’ai mangé de la vraie nourriture bonne saine et épicée (Je viens du maghreb donc c’est un critère important), j’ai continué à noter la couleur dans le carnet qui était souvent verte. A l’approche de son départ et tout de suite après j’ai enchaîné les dérapages et les crises parce qu’on encore une fois je m’attendais à le faire et donc je le faisais. C’est le plus normalement du monde que je vous écris qu’a l’heur actuel j’ai repris 2.9kg en plus du poids de départ que j’avais quand j’ai commencé le bullet journal et je ne ressens ni malaise ni honte ni culpabilité. J’ai mangé émotionnellement, beaucoup de sucre, à intervalle court, c’est NORMAL que je prenne du poids tout comme je le perdrais NORMALEMENT en reprenant une alimentation équilibrée! ce n’est pas la fin du monde! maintenant je connais mon corps j’apprends à l’écouter et je ne stresse plus quand je le vois changer.

Globalement côté émotionnel et psychologique?

Confiante, j’ai l’impression d’avoir pris beaucoup de recul par rapport à ma maladie que je qualifie de maladie car c’est ce qu’elle est. Je me sens plus légère et j’en parle ouvertement sans peur d’être jugée. Je ne ressens plus la satisfaction instantanée que j’avais avant pendant une crise, la nourriture n’est clairement plus une source de réconfort pour moi mais j’en continue d’en faire par pur réaction reptilienne: j’y pense, je me dis que si j’y pense je vais le faire et je le fais. 

Tout comme je ne ressens plus de satisfaction je ne ressens plus de culpabilité les ¾ du temps. Je sais que je dois travailler sur mon identité de grosse (je vous en parle bientôt promis) et que je dois reformater mes pensée et mon cerveau afin de me convaincre que JE PEUX le faire.

Le plus important de tout ce que je viens de citer c’est que je ne me sens plus seule. Je suis Soa sur ses réseaux sociaux et je lis souvent les témoignages qu’elle poste sur insta d’autres femmes qui vivent la même chose.

Par rapport au mois de février mes nouveaux 3 objectifs sont basés sur les comportements alimentaires que j’ai analysé ce dernier mois:

Je mange des repas fades style salade, riz sans sauce avec très peu de goût et de condiments ce qui me pousse à manger industriel → Manger des aliments sains et naturels. Quand je lis cette objectif je comprends que je dois préparer des recettes qu’on faisait avant à la maison avec beaucoup de saveur mais de manière plus saine car chez nous on ne mange jamais de produits industriels ou transformés et c’est TOUJOURS BON!

Je mange pas mal de produits industriels que je pourrais substitués ou faire moi même → 20% industriel. Quand je lis ça je comprends que je dois garder uniquement les produits que je ne peux pas faire moi même type yaourt, fromage, pains etc…

Je mange BEAUCOUP de produits sucrés, tant le matin je ne supporte pas les petits dej sucrés tant le soir je suis capable de dîner avec un bol de muesli au chocolat… à cause de mes études j’ai un mode de vie assez nocturne, a force de veiller et travailler tard ma plus grande dépense énergétique est plus vers la fin de la journée que son début, mon cerveau est gourmand en sucre et le réclame le soir. Cela dit je sais maintenant que le sucre appel le sucre, plus je mange sucré et plus j’en veux. Pour palier à tout ça j’ai décidé d’y aller petit à petit en commençant par réduire voir supprimer le sucre raffiné de mon alimentation. L’objectif est de limiter les aliments qui contiennent des sucres cachés donc quand je lis : Moins de sucre blanc je sais que si je dois manger quelque chose de sucré ça doit être sucré naturellement comme les fruits ou les dates, et parfois du miel ou du sirop d’agave. pas de sucre ni de sirop de glucose qu’on trouve en abondance dans les sauces, pains, chips, jus gâteaux industriel etc….

Pour ce mois je limite mon activité physique à de la marche car j’ai un problème avec ma jambe droite. Je veux d’abord en guérir et reprendre doucement vers la fin du mois.

Si toi aussi tu passes par une situation pareille ou tu connais quelqu’un qui a un TCA j’aimerai beaucoup lire ton ou son témoignage en commentaire! Tu trouveras en bas de cet article mes réseaux sociaux où je vais partager ma progression et ma guérison ainsi que le compte de soa toi et plusieurs vidéos qui m’ont aidé.


Mon instagram et mon facebook / l’instagram de SOA TOI / l’instagram des témoignages / la chaine youtube de SOI TOI / la chaine youtube de AMINA SUTTER / La chaine youtube de ESTHER perte de poids

Un commentaire

  1. j’en ai les larmes aux yeux, tellement jai l’impression que c’est mon histoire que tu racontes.
    J’ai 46 ans, mariée depuis 24 ans et 3 enfants, en 24 ans de mariage j’ai pris 45 kg, et je ne les ai pas vu venir. Mon mari n’a jamais fait de remarque négatif à mon égard mais ne comprend pas la situation, après je ne lui dis pas que je mange en cachette, il dit que tout est dans la volonté, pareil pour ma famille…. Je ne m’étais jamais rendu compte de ces pulsions de goinfrage que j’ai surtout le soir quand je prépare à manger pour ma famille (je me goinfre en cachette dans la cuisine, tout y passe, tout ce qui tombe entre mes mains le pain avec du beurre, le fromage, gâteau, lait etc…. et quand je me retrouve seule aussi). J’en ai marre je veux guérir de cette maladie et je je le ressens sur ma santé également, je mesure 1.70 m et je pèse 112 kg !! Au secours…..
    Je suis contente d’être tombé sur ton blog, et « Soa » je la suis aussi sur insta, je l’admire tellement du haut de ses 23 ans, elle a presque l’âge de ma fille et je n’ai pas honte de dire qu’elle me tire vers le haut.
    Merci

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s