10 astuces pour être plus productif et préparer une bonne présentation d’architecture

Le titre est énorme je sais MAIS l’article en vaut la peine donc continuez de lire !

Pour ceux qui l’ignorent je suis étudiante en architecture à Politecnico di milano. J’ai terminé mon Master en Algerie à l’USTO et j’ai décidé de poursuivre mes études et entamer un master spécialisé ici (à milan). Vous pourrez avoir plus de détail sur le sujet à travers cet article.

 Depuis que je suis venue à Polimi, j’ai BEAUCOUP appris sur les étudiants ici et leur façon de travailler. Elle n’est pas vraiment différente de celle que les étudiants en Algérie ont si ce n’est que l’usage de l’outil informatique est fortement encouragé ici, ce qui fait que je me suis retrouvée avec des petits génies du Photoshop et c’était vraiment dur (ça l’est encore par moment) de produire autant qu’eux et aussi bien qu’eux…Le niveau de créativité est incroyable, la rapidité, la précision et la qualité de leur affichages forcent le respect. Oui, il faut qu’on se le dise le graphique est important, la communication des idées est importante et l’efficacité l’est encore plus.

Heureusement pour moi ils ne sont pas avares de conseils ! Quand je demandais à mes camarades comment ils arrivaient à faire un tel rendu, à obtenir un tel effet ou à finir un plan aussi rapidement on me l’expliquait et j’ai appris que même eux ont apprit de la même manière. J’aime toujours donner l’exemple de Matteo à qui j’ai demandé une fois comment avait il fait pour faire un coupe sur Autocad d’une tour de 20 étages aussi rapidement et il m’a dit : «  c’est simple ! (bon je traduis hein) quand j’ai fais mon stage chez MVRDV mon maître de stage a un jour prit mon pc et m’a montré pendant 15 min comment dessiner rapidement sur Autocad. Le secret c’est d’utiliser les blocs c’est aussi bête que ça ».

Sans plus tarder je présente le top 10 des astuces que j’ai apprises pour améliorer ma productivité et faire un bel affichage :

1.AVOIR UNE IDENTITÉ GRAPHIQUE

Ahhh l’identité graphique…. Je vous épargne un fâcheux problème que j’ai eu avec certaines personnes à ce sujet…  L’identité graphique sera votre fil de conduite et de création lors de votre affichage. Vous devez savoir quel thème utiliser : minimaliste, collage, retro….pour quelle palette de couleur opter : noir et blanc (ça va très bien avec un affichage minimaliste), monochrome, pastel, dégradé d’une couleur en particulier etc…. Quel mode de représentation (uniquement des graphiques, rajouter des textes, des mots clés) et surtout votre format de présentation.

Il est important de fixer ce genre de détail au début de votre travail afin de produire les éléments nécessaires qui composeront votre affichage. Plus vous fixez de détails au début de votre préparation moins de temps vous perdrez à réfléchir en cours de travail à décider ce qu’il faut faire.

2. COMMENCER PAR LES RENDUS RAW

C’est juste un mot pas de panique. Les rendus raw sont les fichiers que vous allez traiter c’est aussi simple que ça. Préparez toutes vos coupes, vos plans, vos schémas etc et laissez le traitement pour la fin. Vous allez vous dire : Pourquoi ?

La majorité traite leurs graphiques sur illustrator ou Photoshop. Ce dernier peut totalement monopoliser votre RAM (ou disque dur je ne suis pas informaticienne mais bref vous m’avez compris) il est donc plus pratique de ne pas les utiliser au même temps qu’un autre logiciel de dessin ou de rendu.

Voici des vues intérieures que j’ai fais sur Sketchup. J’ai préparé ces 3 en amont pour pouvoir les traiter plus tard.

Idem pour les rendus 3D lancez les la nuit après avoir fermé tous vos logiciels afin d’alléger la charge de votre ordinateur et surtout pour ne pas perdre de temps. Certains rendus demandent des heurs donc autant dormir !

3. LES BLOCS POUR AUTOCAD, LES GROUPES POUR PHOTOSHOP

Personnellement je ne travaille pas avec Autocad, je dessine avec Archicad tout en réglant dès le départ les paramètres de graphisme etc… cela dit j’utilise Photoshop pour TOUT. Et utiliser des groupes m’a considérablement fait gagner beaucoup de temps !

Je crée des groupes pour tout : les hachures, les personnages, les arbres, les ombres etc… comme ça quand je veux enlever les ombres je n’ai pas à passer sur les calques un par un…

Ici vous pouvez voir le groupe des calques en copie « Backups » ainsi que les 2 fonds (ils contiennent le fichier pdf de ma façade)

4. DOUBLEZ ! ON NE SAIT JAMAIS

Sur Photoshop je double toujours l’image que je traite. Je bosse sur le premier calque et je garde le 2eme calque éteint en secours au cas où je ferais une erreur. Et cela vaut pour tout. J’ai toujours un fichier psd double de celui sur le quel je travaille dans le quel je duplique toutes les textures et les fonds, car souvent je modifie les paramètres des textures, je fusionne les calques et je n’arrive plus à les reproduire, à ce moment la j’ouvre mon fichier psd de secours dans le quel j’ai dupliqué la texture en question et je la duplique sur le fichier dans le quel je bosse…

Un exemple de mon dossier plans avec le fichier de secours

Je garde toujours des copies de TOUS LES FICHIERS que j’utilise. Personne n’est à l’abri d’une panne de pc c’est pourquoi je garde toujours un dossier de secours sur mon drive dans le quel j’ai tous mes fichiers : fichier archicad pour la 3d, le fichier archicad pour les plans, les textures, les fichiers psd etc… faites même des copies de vos textures car si vous perdez votre pc vous aurez aussi besoin des textures. Même chose pour les fichiers Indesign, copiez tous les liens dans un dossier et conservez les sur drive.

Pourquoi le drive ? Si vous travaillez en groupe ou en binôme c’est le meilleur moyen de sauvegarder et synchroniser les fichiers avec ceux qui travaillent avec vous. Aussi, si vous perdez votre pc (et j’espère que ça ne vous arrivera jamais) le drive est un moyen de sauvegarde sur car vous pouvez perdre votre clé usb par exemple et vous vous retrouverez sans rien !

5. LES ASTUCES ARCHICAD

Je ne me considère pas du tout comme une pro MAIS j’ai un ami qui m’a appris plein d’astuces en plus de celles que je connaissais déjà. Je travaille sur Archicad car il me permet d’avoir les plans, la 3D, les élévations et les façades. Revit fait exactement la même chose (quoi que je le trouve moins pratique, mais c’est une question de préférence). Pour un projet j’ai généralement :

  • Un fichier Archicad complet que j’utilise pour la 3D et les élévations.
  • Un fichier Archicad que j’utilise pour les plans.

Je crée 2 fichiers séparés car je n’utilise pas le même graphisme de ligne pour les 2 et c’est plus pratique car très souvent je fais quelques changements sur plans que je ne veux pas avoir sur 3D (oui je vous ai dis je triche car je ne suis pas une pro).

  • Utiliser les calques archicad .

On l’oublie souvent mais sur archicad vous avez des calques automatiques : calques pour éléments structurels, calques pour les ouvertures, etc… pour les élévations je désactive toujours le calque de l’aménagement intérieur et je gagne un temps FOU car ça m’évite de «nettoyer » mes élévations après. (je n’aime pas avoir l’aménagement apparent à travers les fenêtres pour des raisons d’échelle et de détail)

Enfin dernière astuce Archicad : il est possible de pocher les murs directement grâce à un réglage ainsi pas besoin de les pocher sur Autocad ou sur Photoshop (chose que je faisais avant)

6. UTILISER INDESIGN POUR LA MISE EN PAGE

LA DECOUVERTE DU SIECLE ! Indesign est une suite d’adobe qui est conçu pour les mises en page (Sans blague!). J’ai essayé par le passé de travailler avec mais je l’ai toujours trouvé compliqué (à tort) jusqu’à ce que cette année je sois obligée de faire la mise en page d’un panneau avec des fichiers à tailles énorme (7go) et que c’était IMPOSSIBLE de le faire sur Photoshop. J’ai du apprendre de force. Il m’a fallu une nuit blanche (la veille de l’affichage) pour faire la mise en page de 7 panneaux et un book.

Pourquoi Indesign ? Contrairement à Photoshop, Indesign réduit la qualité et donc LA TAILLE des fichiers que vous utilisez dessus durant la mise en page. Comme il travaille aussi avec des fichiers psd, vous pouvez faire votre mise en page avec les fichiers psd, et les mettre à jour à chaque fois que vous les modifiez sans à chaque fois importer le nouveau fichier pdf etc… pour mieux comprendre je vous laisse ici un tuto qui expliquera beaucoup mieux que moi, certe il est en anglais mais en pas besoin de comprendre il suffit de faire comme lui!

Le but est de pouvoir bouger et manipuler vos images rapidement et facilement sans que votre pc ne rame, pour cela vous n’avez pas besoin d’une qualité de page parfaite ce qui vous importe c’est le gabarit de votre image et sa position dans votre page/planche.  Une fois que vous avez fini votre mise en page, vous pouvez exportez votre fichier avec une très bonne qualité et ainsi vous aurez gagné un temps considérable.

7. NOMMEZ VOS DOSSIERS ET VOS FICHIERS

Qui parmi nous n’a pas : plan final, plan final final, dernier final, final merde, final pour de bon….Oui mes fichiers finissent toujours par merde…

Chose que j’ai apprise de ma binôme c’est sa façon de nommer ses fichiers de manière précise : façade 0.5, façade sans garde corps, élévation sud sans ombre etc…. même si le nom est long il est plus facilement reconnaissable, d’autant qu’à chaque fois que le fichier est mis à jour elle supprimait le fichier précédent pour ne pas se perdre dans les noms et libérer l’espace de son disque dur.

Comment je nomme mes dossiers pour ne pas me perdre à chercher mes fichiers.

La même technique je l’ai apprise pour les dossiers quand notre professeur nous a demandé de mettre les fichiers par catégories afin de remettre au client les fichiers digitaux : plan pdf, plan dwg, plan jpeg, élévations RAW, élévations traitées… J’ai depuis appliqué cette technique aussi pour mes dossiers et c’est plus facile pour moi de trouver un plan en pdf dans le dossier plan pdf que de le chercher dans le dossier projet parce que oui, maintenant j’ai le grand dossier projet, sous dossier plan et les sous dossiers suivant le format. Croyez-moi quand je vous dis que c’est TELLEMENT plus facile et plus rapide.

8. FAIRE DES ESSAIS IMPRESSION

Choisissez un seul imprimeur et faites des essais d’impression chez lui dès le début de votre projet pour voir si sa qualité s’impression vous convient. Les couleurs que vous voyez sur votre écran seront différentes une fois imprimées donc, pour gagner du temps faites des essais au début pour savoir à quoi vous en tenir.

9. INVESTIR DANS UN COOLING PAD

Investir le mot est grand. J’avais acheté le mien à 1200DA soit 10 euro à peu près. Un cooling pad est une sorte de ventilateur qui se met sous votre pc et qui le refroidit tant que votre pc est en marche. J’ai personnellement remarqué que mon pc ramait moins quand il était refroidit avec le pad. Moins ça rame plus ça travaille moins vous perdez de temps et plus vous êtes efficace !

10. TO DO LIST

J’ai laissé le plus important pour la fin. Faire une liste de ce que vous devez produire et planifier toute vos taches de manière optimale. Pour mieux savoir comment planifier votre travail je vous renvoie au précédent article de cette série.


Voila! J’espère que cet article vous aura été utile! si vous avez raté le précédent de la série SOUTENANCE vous le trouverez ICI. Restez connectez d’autres articles arrivent bientôt! Bisou!


Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s