Comment reprendre confiance en soi ? (suite)

Nous revoilà pour la suite du précédent article qui je l’espère vous a plut! on continue donc avec les 2 dernières étapes donc Let’s go:

4. Fake it until you make it (avec mon super accent americain)

Vous n’aurez pas confiance en vous du jour au lendemain, mais on ne va pas attendre 36000 ans pour que ça se passe, donc faites semblant. Le but n’est pas de mentir ou de manipuler mais de tester votre nouvelle personnalité (celle qui a confiance en elle) et les réactions des gens. Ce dernier point est important. Nous sommes entouré(e)s à 80% (étude très sérieuse) par des gens qui nous rabaissent pour mieux remonter eux-mêmes. Ces personnes n’aimeront pas vous voir confiant, souriant et heureux (les filles mettez ça au féminin j’ai trop la flemme). Beaucoup de masques vont tomber. Agissez en conséquence.

5. Évoluer plus tôt que changer

Si on suit bien les étapes, là on devrait avoir une bonne estime de soi et être confiant qu’on est quelqu’un de bien, le prochain objectif c’est d’être quelqu’un de meilleur. PAS POUR LES AUTRES mais pour soi ! Plus vous allez vous améliorer, plus vous serez fière de votre nouveau vous et plus vous aurez confiance en vous !

Faire évoluer ses défauts et les rendre bénéfique passe d’abord par la case « d’où me vient ce défaut ». Certains sont innés, d’autres sont acquis, beaucoup sont physiques mais surtout BEAUCOUP sont moraux. Donc Evaluons tout ça en me prenant pour exemple :

J’ai eu des cheveux blancs cette année, ma confiance en moi en a prit un petit coup car on m’a toujours complimenté sur mes cheveux (une qualité que je valorise) jusqu’à ce qu’on me fasse des critiques sur les mèches blanches qui faisaient leur apparition de plus en plus, mon entourage a commencé à se focaliser sur mes quelques cheveux blancs, en oubliant que j’avais toujours des cheveux doux (moment modestie 2) du coup j’ai commencé à faire pareil, je ne valorisais plus la qualité de mes cheveux, je mettais l’accent sur le défaut de la dépigmentation.

La dépigmentation est quelque chose de NATURELLE, tous ceux qui m’ont critiqué allaient finir par en avoir, d’autant que la dépigmentation précoce est héréditaire dans ma famille. Donc au lieu de dramatiser pour ça, j’ai accepté ça ! mieux encore ! Mes cheveux blancs sont la preuve du parcours que j’ai eu cette année, des difficultés que j’ai dépassé et des idées de génie que j’ai eu (moment modestie 3) J’EN SUIS FIERE !

Vous allez me dire qu’avoir des cheveux blancs ce n’est pas la fin du monde, ce n’est même pas un défaut. Donc exemple N2 :

Je suis quelqu’un d’impulsif, d’autoritaire et d’impatiente. Jusqu’à un mois passé je ne m’étais jamais penché sur le pourquoi du comment. On m’a TOUJOURS reproché ces traits de caractère que j’avais et ça a empoisonné bon nombre de mes relations. Aujourd’hui j’ai repris le dessus. Comment ? UN LIVRE ! (Enfin c’est plutôt une vidéo qui parle d’un livre)

Je vous invite toutes et tous à regarder la vidéo dont je vous laisserai le lien en bas de l’article. Elle parle du livre de Lise Bourbeau : «  les 5 blessures qui empêchent d’être soi même ». Vu comme ça on ne voit pas trop le lien avec la confiance en soi et pourtant c’est CAPITAL. En étant soi même, on s’accepte, on s’aime et on s’estime donc on a confiance en soi. Dans son livre, Lise explique que beaucoup de nos défauts sont issus de notre inconscients suite à des blessures qu’on a subi ou qu’on a eu l’illusion de subir.

En tout il y a 5 blessures. Je vais mettre devant chaque blessure 3 traits dominants et essayez de voir quelle est votre blessure suivant vos « défauts ».

  • ABONDON —-dépendant, se plaint beaucoup, souvent triste.
  • REJET—- fuit l’engagement, se retrouve dans le monde virtuel (réseaux sociaux, jeux..), panique.
  • INJUSTICE—- en demande beaucoup à soi même, rigidité, éprouve de la difficulté à demander de l’aide.
  • TRAHISON—- Contrôlant, méfiant, cache sa vulnérabilité.
  • HUMILIATION—- se vexe rapidement, s’investit pour les autres mais pas pour soi, masochiste.

6. Récolter les fruits de l’expérience

Comme un fruit qui mûrit avec le temps, vous aussi vous gagnerez beaucoup en estime et en confiance non pas avec le temps mais avec l’expérience de la vie, les déceptions, les pertes, la douleur, les coups bas, les désillusions, l’usure, les hauts et les bas. Vous allez forgez votre caractère et votre personnalité, tout comme vous allez forgez votre confiance et votre estime. Encore une fois soyez fier(e)s de votre parcours, de vos blessures, de vos cicatrices, de vos trophées et vos médailles, assumez le tout et ayez confiance.

Si je vous publie tout ça c’est dans le but de comprendre que vous n’êtes pas seul à douter de vous-même et vous sentir imparfait et que vous pouvez devenir une meilleure personne en vous acceptant puis en vous améliorant.

En gros j’ai « essayé » de résumer en quelques étapes comment avoir confiance en soi. Évidemment il n’existe pas de recette miracle. Si vous ne croyez pas en vous si vous n’avez pas foi en vous vous ne pourrez jamais avoir confiance et personne ne le fera à votre place. Donc donnez-vous cette volonté et rappelez vous à chaque fois que nul n’est parfait !

lien de la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=xaZtqi0GiUk&t=3s

Resumé du livre: http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://resilience17.free.fr/Donnees/Compte-rendu%2520Maryline%2520VINET.pdf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s